Chronologie de Jean-Jacques Rousseau

Vie mondaine (1742-1752)

Lyon, Paris, Chalon-sur-Saône, Chambéry, Avignon, Marseille, Toulon Gêne, Milan, Brescia, Vérone, Padoue, Venise, Bergame, Côme, Iles Borromées, Domodossola, Col du Simplon, Sion, Genève, Nyon, Versailles, Chenonceaux, Passy, Chevrette, Vincennes, Fontenay-sous-Bois, Marcoussis, Saint-Jean-de-Beauregard

jul. 1742-jul. 1743 | jul. 1743-aou 1743 | aou 1743-sep. 1743 | sep. 1743-aou. 1744-a | sep. 1743-aou. 1744-b |
sep. 1743-aou. 1744-c | aou. 1744 | aou. 1744-oct. 1744 | oct. 1744-déc. 1747-a | oct. 1744-déc. 1747-b | déc. 1747-jan. 1752

Septembre 1743-août 1744-b

Venise

- Septembre 1743-août 1744, Venise, R. se rend souvent à l'Ambassade d'Espagne, probablement au numéro 168, Cannaregio (Lista di Spagna) (OC I, p. 299, 304 et 313).

Lista di spagna Ambassade d'Espagne Ambassade d'Espagne

- Septembre 1743-août 1744, Venise, R. se divertit à la Place San Marco (OC I, p. 305). Le café qu'il fréquentait, Florian, se trouve aussi sur cette place (CC 77 et 99?; Rousseau à Venise, p. 86 et 88).

Place San Marco Place San Marco Place San Marco

- Septembre 1743-août 1744, Venise, R. utilise une des loges concédées à Montaigu, au théâtre San Samuele (OC I, p. 308; Rousseau à Venise, p. 11-13).

J'ai un peu dérangé ma Philosophie pour me mettre comme les autres, de sorte que je cours la place et les spectacles en masque et en Bahutte tout aussi fiérement que si j'avois passé toutte ma vie dans cet équipage (CC 71).

- Septembre 1743-août 1744, Venise, R. utilise une des loges concédées à Montaigu, au théâtre San Giovanni Crisostomo, aujourd'hui le Théâtre Malibran, 5873, Cannaregio (Corte del Teatro Malibran) (OC I, p. 308; Rousseau à Venise, p. 11-13).

Théâtre San Giovanni Crisostomo Théâtre San Giovanni Crisostomo

Un jour au theatre de St. Chrysostome je m'endormis et bien plus profondément que je n'aurois fait dans mon lit. Les airs bruyans et brillans ne me réveillérent point. Mais qui pourroit exprimer la sensation délicieuse que me firent la douce harmonie et les chants angéliques de celui qui me réveilla. Quel réveil! Quels ravissements! quelle extase, quand j'ouvris au même instant les oreilles et les yeux! Ma prémiére idée fut de me croire en Paradis. Ce morceau ravissant que je me rappelle encore et que je n'oublierai de ma vie commençoit ainsi

Conservami la bella
Che si m'accende il cor.

Je voulus avoir ce morceau, je l'eus, et je l'ai gardé longtems; mais il n'étoit pas sur mon papier comme dans ma mémoire. C'étoit bien la même note, mais ce n'étoit pas la même chose. Jamais cet air divin ne peut être executé que dans ma tête, comme il le fut le jour qu'il me réveilla (OC I, p. 314).

- Septembre 1743-août 1744, Venise, R. utilise une des loges concédées à Montaigu, au théâtre Sant'Angelo, aujourd'hui l'ancien Théâtre-Cinéma Rossini, à Salizada de la Chiesa o del Teati, à San Marco (OC I, p. 308; Rousseau à Venise, p. 11-13).

Théâtre Sant'Angelo Théâtre Sant'Angelo Théâtre Sant'Angelo

- Septembre 1743-août 1744, Venise, R. utilise une des loges concédées à Montaigu, au théâtre San Salvatore, aujourd'hui Teatro Goldoni, à Calle del Teatro o de la Commedia, à San Marco (OC I, p. 308; Rousseau à Venise, p. 11-13).

Théâtre San Salvatore

jul. 1742-jul. 1743 | jul. 1743-aou 1743 | aou 1743-sep. 1743 | sep. 1743-aou. 1744-a | sep. 1743-aou. 1744-b |
sep. 1743-aou. 1744-c | aou. 1744 | aou. 1744-oct. 1744 | oct. 1744-déc. 1747-a | oct. 1744-déc. 1747-b | déc. 1747-jan. 1752

Tous droits réservés